A PROPOS DE MES SPHERES

J’ai parcouru mon art comme on suit un chemin. Un horizon se lève à chaque fois que l’on marche, chaque fois que l’on cherche. La vie d’artiste est une vie d’aventure sur une voie tracée que l’on quitte sans cesse pour mieux la retrouver. L’horizon a besoin de la marche mais aussi de la sphère, pour suivre ses fuseaux. L’horizon peut ainsi devenir éternel.

C’est peut-être pour soutenir cette idée qu’aujourd’hui je me tourne vers cette forme banale et sublime, mystérieuse et intemporelle : La sphère, les sphères et leur musique étrange.
Faire sortir de mes mains une planète d'argile, de grès ou de porcelaine, procède à la fois du geste simple et de la plénitude. Un peu de terre se fait monde et j’en suis l’artisan… Certains jours le métier de potier tourne à l’épiphanique.

D’où viennent tant de mystères, tant d’énergie et de vertiges pour une simple forme ? Qu’y a-t-il à l’intérieur du monde ?

Coline Closson Céramiste

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom Message
Pays
Ville
Email
Site web
Message